Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

relativisation

Question à un sage indien:

- La mode en Occident est aux chakras. Qu'en pensez-vous?

- Je serais tenté de dire que je n'en pense rien mais cette réponse ne satisfera pas l'auditeur occidental qui ne peut comprendre que quelque chose, qui ne peut rien tirer du silence. D'abord donc je me pose la question: "Quelle importance cela a-t-il, ce que je pense des chakras?" et aussi: "Mais qui suis-je, moi qui me pose (éventuellement) cette question?"

Et je retombe ainsi sur ce qui est pour moi l'essentiel du yoga: une introspection constante, ce qui suppose que j'aie trouvé la cause de mes déboires les plus grossiers: un asservissement au désir de connaître sans connaître celui qui est l'auteur de ce désir (celui qui a ce désir). Cette introspection doit être naturelle et non déduite par un processus rationnel et c'est peut-être le yoga-silence qui peut, si c'est nécessaire, faire passer de l'une à l'autre. Une recherche mystique d'ailleurs, n'est peut-être rien d'autre qu'une introspection constante, naturelle et surtout non suggérée par une source conditionnante extérieure à nous-mêmes. Et mérite sans doute déjà une majuscule le Chemin qui fait accéder à cette "activité" de recherche sur soi.

Bien sûr on peut folâtrer en chemin et se rouler dans vos bottes de foin de juillet. Gageons que l'on y trouvera plus facilement une aiguille que l'on ne trouvera de chakras dans son propre corps. (Exception faite de ceux que l'on crée à la sueur de son désir et qui ont la réalité des mirages du désert pour le bédouin assoiffé.) Fera-t-on alors la part de la fabulation et de la pratique* silencieuse du Chemin?





*: Pratique apparemment austère et peu gratifiante. Pratique se suffisant à elle-même.

P.S.: Le billet du 11 février 2009 parlait du voyage… et de la méditation bien sûr: formation.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article