Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

regret

Pollution, réchauffement, surpopulation, tout cela et d’autres calamités encore nous poussent vers la sortie.

C’est en écoutant John Adams avant-hier sur Arte (voyez mon billet de hier) que je me suis rendu compte que cela ne semble pas encore suffire (à Dieu?) pour nous écraser. Car - cruauté raffinée et/ou suprême châtiment et/ou coup de grâce? -  peu avant que nous ne disparaissions de cette planète trop pure pour nous, ne voilà-t-il pas que l’on (le créateur éploré, désespéré par nous qui sommes peut-être l'aspect le plus bâclé de sa création?) met entre nos mains ces nouvelles technologies (que dans un langage daté, réac, on qualifierait de diaboliques et dont Adams a constaté les effets néfastes, en premier lieu sur lui-même) qui nous font vivre dans un monde qui ne se pose plus, qui ne dort jamais. Constamment sur le qui-vive, nous ne connaissons plus cette indicible paix qu’apportent parfois l'isolement et le silence; et donc quasi toute possibilité de transcendance nous est déniée. Quelle punition!

Trop peu humains nous sommes (en dépit bien sûr de quelques exceptions, voyez par exemple du côté des créateurs ni vénaux, ni véreux, la liste n’est pas si longue), dieux nous ne serons jamais.

 

 

 

P.S.: Le billet du 5 avril 2011 parlait d’isolement.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article