Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

rappel

Ce que les téléphones portables nous ont fait oublier, c’est que tout peut attendre. Une heure, une vie même (demandez aux étoiles).

Et faut-il préciser que c’est encore plus vrai quand cette heure (ne fût-ce qu'elle) est dévolue au silence*?

 

 

 

 

*: Le silence: une absence de pensées; l’absence de bruits étant un autre silence, moins métaphysique: distinguos.

P.S.: Dans le billet du 25 septembre 2008 il était encore (mais est-ce étonnant sur ce blog ?) question du silence: localisations.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

fée des agrumes 27/09/2012 09:47


A mon sens, l'importance de mon commentaire était dans avoir le temps et silence.


  Les téléphones ne sont que des révélateurs d'une "hystérie" globale...

Marc 27/09/2012 10:39



Alors nous sommes d'accord.



fée des agrumes 26/09/2012 12:06


Pour commencer, j'aimerais déjà que les sonneries soient à nombre plus importants non pour nous embêter mais bien pour prendre le temps ( ou non) de décrocher quand bon nous semble et pas dans la
précipitation.


la fonction silence est heureusement déjà présente.

Marc 26/09/2012 17:06



Je devrais faire un blog sur les téléphones, j'aurais sans doute beaucoup plus de commentaires. Hélas, ce sujet m'est indifférent. Dans mon billet l'important, selon moi, commençait avec la
seconde partie de la première phrase. Quelqu'un la commentera-t-il?



Frédéric 25/09/2012 18:20


- Allo t'es où ?


- Perdu dans les étoiles

Marc 25/09/2012 18:43



Les filantes d'août, tu les as vues?