Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

progression

Marcher pour marcher et non pour arriver quelque part.

Pour ne pas se fatiguer il faut de plus que la démarche reflète l'harmonie, donc que le rythme pris soit un rythme adopté et non un rythme imposé*.

Notons encore que la lenteur du pas est souvent proportionnelle à la profondeur de l'écoute intérieure, à l'intensité de la contemplation; l'immobilité ou lenteur limite, correspondant, elle, à l'écoute du silence, à l'absence de pensée.

(Ceci est valable aussi quelque peu pour le ski de fond qui est, comme la marche, une activité métaphysique.)

 

 

 

 

*: Ou, dit autrement, il faut qu'il n'y ait pas dans le mental coexistence de deux rythmes, celui que l'on désirerait adopter et celui que l'on s'impose.

P.S.: Le billet du 23 mars 2008 vous proposait une explication optimiste à notre séjour sur vie: joyeuseté.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

fée des agrumes 24/03/2011 11:43



Marcher pour marcher et être à soi, au corps, lui qui nous ramène constamment au présent.



Marc 26/03/2011 17:25



Cette marche-là est une méditation.



lilou 24/03/2011 07:49



Un jour paticulier ces mots se sont posés en moi approchant ce que tu décris,
ils disaient " mettre sa tête dans ses pieds"..


Ils ont souvent fait rire aupès de moi qui ne savait  souvent plus m'orienter dans l'espace et avait trouvé ce moyen pour " accorder" mon pas et le rendre sûr.

Et c'est vrai qu'alors j'étais en moi avec exactement cette même image du ski de fond ou de l'escalade..quand l'effort (je veux- l'objectif) est intimement accordé à l'état ( je suis- le
potentiel) pour rencontrer la matière ( je fais- action) tout devient simple ( comme un sourire).



Marc 26/03/2011 17:21



Les problèmes d'équilibre, je les ai connu aussi. Cela nous rapproche.



martine 23/03/2011 12:34



Merci pour cette fulgurance ! Il n'y manque que des odeurs, de la couleur, des chants d'oiseaux..quoique ???? En ce début de printemps, et quel beau début, à pratiquer +++



Marc 26/03/2011 17:14



Tiens, Martine, comment allez-vous?