Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

privilège

Le futur n'existe que pour celui qui (en y pensant) le crée. Celui qui n’y pense pas en est naturellement dispensé.





P.S. : Dans le billet du premier juillet 2009 il était question de la libération que l’on espère tous sans toujours le savoir: radicalisation.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Arthémisia 09/08/2010 22:03



Il n'y a pas de loi : où regarder, comment regarder? Tout change tout le temps; moi la 1ère...



Marc 13/08/2010 12:40



Comme Mohamed Iqbal, simplement penser que seul le changement a la qualité de la permanence...


 


 



Arthémisia 08/08/2010 19:32



ou une forme d'aveuglement?



Marc 09/08/2010 21:35



Tout dépend du point de vue, non? Seule la relativité me paraît constituer une loi sans failles et sans exceptions.



Arthémisia 15/07/2010 18:16



2) Un naïf aussi....



Marc 08/08/2010 19:03



La naïveté n'est-elle pas un privilège d'une certaine façon?



Arthémisia 06/07/2010 16:28



Mais est ce un privilège d'en avoir un?


Celui qui croit  vivre un présent heureux sans penser à demain est -il un privilégié?


Ou bien est ce  celui qui au contraire n'est peut-être pas satisfait d'aujourd'hui, et n'a comme espoir que de se projeter dans le futur, qui est à
envier?


Je l'ignore.


Mais j'ai un penchant certain pour le regard tourné vers plus loin.Histoire d'avancer en curiosité....








 



Marc 15/07/2010 17:50



Mes réponses, sous toute réserve/


1) Non


2) Oui


3) Peut-être


Amitiés,


Marc