Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

persistance

Méditation: il y a le concept (et sa rigidité) et puis il y a la pratique.

Vous pouvez avoir passé des années dans un ashram de raja yoga et être ensuite revenu chez vous, où vous avez tout oublié, ou presque, de cette existence bénie des dieux.

Vous déplorez alors la perte de cette chère pratique journalière de l’assise en silence que vous aviez alors. C’était avant le lever du jour, dans une vallée himalayenne balayée par un vent qui aujourd’hui encore vous fait frissonner de bonheur quand vous pensez à lui. Et montent alors en vous les regrets d’avoir perdu cette habitude.

Pourtant, à être assis tous les matins dans votre chez moi occidental, bien avant l’aube, un mug de café à la main et la radio classique qui joue en sourdine (avant les premières abrutissantes nouvelles du monde), vous réalisez un jour que la méditation vous est restée, qu'elle est là en ce moment, que l’Inde ne vous l’a pas reprise, entendez: qu’elle ne vous a rien repris d’essentiel. Le concept (et les flatulences verbales qui souvent l’accompagnent) semble loin, mais la pratique est là, à votre insu, et sans que vous la nommiez jamais.

Et quand, en ces moments de grâce et de bonheur, vous vient de temps à autre une fulgurance, vous savez qu’elle a la même fragrance et, plus important encore sans doute, la même origine (cet insondable silence) que celles que vous aviez si souvent au pays de Shiva.

 

 

 

 

P.S.: Le billet du 8 septembre 2007 énonçait quelques conjectures.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Sylvie 09/09/2012 21:43


Bonjour Marc,


C'est par la pratique qu'on fini par décrocher de la rigidité(corps physique), mais là, ça se passe de mots. Le champs magnétique de la terre est insondable, il circule librement.


Sylvie

Marc 22/09/2012 19:17



Il y a autre chose qui est insondable, Sylvie.