Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

persévérance

Méditer pour en arriver un jour au très raffiné état de conscience où il est perçu qu’il n’y a (quasi certainement) rien à atteindre dans la méditation (ce qui est en soi une grande réalisation ("attainment", dit-on plus explicitement en anglais)) et puis continuer à méditer avec enfin le bon état esprit: celui où rien n’est espéré de sa pratique. C’est ce qui s’appelle continuer sa route après avoir atteint la cime*.




*: Cime: concept dont on a bien compris le sens ésotérique qu'on lui donne ici, loin, très loin de ce qu’entendent par là les montagnards férus d’exploits.

P.S.: Comment vaincre les superstitions? Le billet du 20 janvier 2009 vous proposait un remède: thérapeutique.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
<br /> Cher Marc,<br />  Même si le sujet est sérieux je ne peux m'empêcher de sourire car si l'attitude du méditant était un choix de comportement d'attente, ce serait sûrement insoutenable.<br /> Amicalement<br /> Françoise-L<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Tu ne crois pas que tout acte est intentionnel?<br /> Je développe ce point notamment ici:<br /> http://fautedemieux.over-blog.com/article-10909290.html<br /> <br /> http://fautedemieux.over-blog.com/article-6361428.html<br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br />