Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

perpétuation

J’aurais, mûre réflexion faite, tendance à croire que s’il a un enfer, il est essentiellement peuplé de parents qui ont fait passer leur propre intérêt avant celui de leurs enfants*. Je ne dis pas cela parce que ce serait au fond ce que je souhaite aux miens ni non plus parce que je croirais en les stupidités religieuses bien connues de chacun et de notre inconscient collectif, ni même par soucis de moralisation, ni encore parce que, pour l’une ou l’autre raison psychologiquement malsaine, je serais désireux qu’il y ait « quand même une certaine justice », non, j’entrevois plutôt (et de façon étonnamment claire) dans l’image de cet enfer peuplé de parents indignes, et une menace implicite mais sue de tous, et une sorte de punition naturelle de l’espèce qui fait tout pour se perpétuer.

 

 

 

 

*: Et qui se faisant, ont déjà fait de cette vie même un enfer d’égoïsme, de ressentiment et de violence, quasi chaque humain adulte étant un ancien enfant qui, s’il en avait la lucidité et le courage, oserait consciemment en vouloir à ses parents de n’avoir pas été la perfection (et la plupart de ceux-ci en sont très loin) qu’ils se devaient d’être.

 P.S.: Le billet du 26 avril 2009 vous donnait un bon conseil, trouvé pourtant dans une de ces revues de psychologie populaire d’aujourd’hui: recommandation.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

lilou 09/05/2011 13:19



@saint songe.


Merci pour cette réponse.
Je parlais de "prendre conscience" dans le sens de " prêter attention ".
Poue la " vraie conscience" je suis assez en accord avec ce que tu dis, sans toutefois le connaître vraiment pour l'avoir vécu.



Saint-Songe© 09/05/2011 07:05



Réponse à Marc : c'est quasi une lapallissade , genre : si on ne m'avait pas poussé de la falaise je n'y serai tombé, alors que de m'avertir d'une chute éventuelle en me prenant dans les
bras...., etc.... QUI s'aime La Paix est semée.



Saint-Songe© 09/05/2011 07:02



Pour répondre à Lilou : La vraie "conscience" est Hors-le-corps . Car dès que le coeur , nid de la conscience, cesse de battre, le cerveau meurt, le corps est enveloppe sans vie, mais la
conscience ultime demeure dans l'aura, dans un souffle plus que respiration, à l'image de quiconque à vécu une NDE : leur corps et cerveau : sans vie, hors , une fois revenu, quiconque peut
décrire tout ce que sa vraie conscience a vu , décrivant ce que les infirmières et les médecins se sont dit, ce qui a été fait, etc..., voire : à des kilomètres du lieu même , parfois !



lilou 08/05/2011 21:59



Dès l'instant où la répétition cesse.
Pour ne pas répéter ..il faut écouter ce que l'on dit ( prendre conscience)



Lilou 28/04/2011 07:23



" se perpétuer"..recommencer sans cesse la même chose..
Voilà l'enfer..



Marc 08/05/2011 21:32



Quand donc sa fin, alors?