Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

passages

4/5

- Se rendre compte qu’une des façons de comprendre l’intime relation qu’il y a entre le corps et le mental est de considérer enfin comme évident que l’introversion des sens ne peut se faire qu’en antéversion du bassin, et cela autant dans maints asanas (préconisés par le hatha yoga) que dans la méditation formelle (jambes croisées, dos droit, etc).

 

 

 

 

P.S.: Le billet du 13 novembre 2008 évoquait Kazantzakis: fantasme.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

fée des agrumes 13/11/2011 11:12



Là, je suis perdue dans les termes et la technique.


Encore que rétroversion du bassin, ça me renvoie à la position en Qi Gong... est- ce la même idée?



n 14/11/2011 16:19



Je ne connais pas ce Qi Gong mais je pense bien, si c'est comme le taï chi... De toute façon l'antéversion du bassin n'est que le nom de l'universelle façon de se (bien) porter, se (bien)
mouvoir, se (bien) asseoir.