Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

niveau de conscience

Autre exemple de niveaux de conscience dans cette assertion, vraie à un niveau de conscience et fausse à un autre:

Il n’y a rien à gagner à méditer.

Vraie, cette assertion l’est, car méditer est « l’activité » qui, pour être, doit être totalement désintéressée. C’est même l’activité désintéressée* par excellence (et probablement la seule). Pour être tout à fait clair, on peut même dire que qui médite dans un but ne médite pas. Que pourrait donc gagner alors celui qui médite vraiment?

Elle est pourtant fausse à un autre niveau de conscience, cette assertion, car tout méditant (ayant médité de façon désintéressée donc) sait qu’il y a gagné beaucoup, une autre vie en fait, où il peut comprendre (entre autres) qu’une chose puisse être à la fois vraie et fausse, où il sait que le langage est inapproprié pour relater une vérité absolue, où il sait que seul le silence est vrai. Loin de lui alors le monde de la dualité aristotélicienne pure et dure qui (a) conduit le monde à sa perte.

 

 

 

 

*: Même si aucune action n’est dépourvue d’intentionnalité, comme l’a bien montré Husserl, mais c’est là un autre propos.

P.S.: Le billet du 23 juillet s’intitulait similitude. Il y était question de sexualité et de spiritualité.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Saintsonge 04/08/2011 20:15



Peut-être...mescaliens, en ce cas.



Saintsonge 27/07/2011 11:02



Mes dix thés (zen !)



Marc 04/08/2011 18:48



Vous devriez vous mettre à d'autres psychotropes (tout aussi licites, cela va de soi).