Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

liberté

Lu dans une publication nouvel-âge* cette affirmation très représentative de ses aspects approximatifs et démagogiques: "Toute personne est née unique et a hérité de capacités susceptibles d'être développées et exprimées." Suit la description d'une méthode de groupe "rapide et efficace" (et chère) pour retrouver cette unicité perdue et pour "profiter enfin" de ces capacités reçues en héritage et jusqu'à présent ignorées.

Quand serons-nous définitivement débarrassés de ces revues au fort remugle nombriliste qui servent jusqu’à la nausée de ces semi-vérités flattant l'ego jouisseur? Quand en arrivera-t-on à cette constatation salutaire que l'ego (celui ici du client sollicité) n'est rien et que c'est pour cela que nous sommes nés libres**, avant de devenir ces esclaves consommant de tout, même de l'illusion (dont celle dont on vient de parler)?

 




*: Je la pensais révolue cette mode du nouvel-âge* tant on l'a raillée, mais non, certaines publications mercantiles et trompeuses sont encore éditées, où l’on vend de tout depuis la poudre de perlimpinpin (100% naturelle) enfin miraculeuse jusqu’à l’illumination en un week-end.

**: Une assertion qui n'est absolument pas flatteuse puisque, cela reconnu, il n'y a plus personne à exhorter, flatter ou séduire. Ni gruger.

P.S.: Le billet du 18 juin 2008 parlait de la nécessité de la méditation: ascension.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

mirabelle 21/06/2010 23:30



Bonsoir ,


Je crois que je suis d'accord sur le fond et qu'un bon discernement est indispensable en tout mais je vous trouve tout de même bien sévères tous ; j'avoue avoir goûté de ces "médiocrités" aux
temps où je "tatonnais" mais ne faut-il pas commencer par un premier pas, et même commencer éventuellement par celui là pour découvrir que ce n'est pas par là que l'on cherche et changer au
besoin de direction ? un chemin inédit et non tracé d'avance n'est il pas +/- cahotique ? où est le problème ???


Quant au prix à payer, le plus redoutable n'est pas forcément celui qui celui qui vise le porte monnaie, mais il me semble que ce serait aller un peu vite en besogne que d'en faire une généralité
et d'en tirer des conclusions hâtives : je n'aurais pas le coeur de décourager quiconque désirerait se lancer bon an mal an dans l'aventure, au contraire !, encore moins de pointer avec
commisération la "médiocrité" de sa démarche. Pardonnez moi svp si je vous ai mal lu et mal compris.



Marc 25/06/2010 20:59



Vous êtes la tolérance même.



frédéric 21/06/2010 06:03



Il y a en effet tout un supermarché de la spiritualité et du bien être qui renforce en effet l'ego en assurant que tout peut aller bien, donc une voie perverse déjà dans son approche la vie étant
différente du "tout va très bien" (et du tout va très mal)


Chogyam Trungpa parlait du matérialisme spirituel ;o)


chaleureusement


frédéric



Marc 21/06/2010 22:24



Ah Chogyam Trungpa, le gourou de Ginsberg, celui qui a écrit ce conseil essentiel pour l'écrivain de haïku: "First thought, best thought!"!


Tu as de ces bonnes fréquentations, Frédéric!


Amitiés sincères.


Marc



fée des agrumes 19/06/2010 16:47



Consensus mou, fuite généralisée sous prétexte de principes, ne pas remuer quoi que ce soit, seulement carresser dans la sens du poil le consommateur dont est attisé en permanance le désir
d'avoir...


Médiocrité, médiocrité flattant le narcissisme...


Pitoyable société.


 



Marc 21/06/2010 22:18



Pitoyables et malheureux, les hommes d'aujourd'hui.



Psychologie et Communication 19/06/2010 08:50



Cette fois-ci : Accord sans réserve.


 Il faut toutefois convenir que la population des "imbéciles" étant infiniment plus nombreuse que celle des "non imbéciles", sur un plan exclusivement "marketing" on comprend que le marché
orienté vers les premiers est beaucoup plus lucratif que celui orienté vers les seconds.


Quand la cible est plus large il est plus facile de l'atteindre.


Amicalement                   Françoise-L


 



Marc 21/06/2010 22:17



C'est l'époque et son nombrilisme qui crée ces imbéciles. Ce genre de salade n'aurait pas marché il y a 50 ans et ne marcherait toujours pas dans les sociétés traditionnelles, rurales ou
tribales. 


Amitiés.



Saint-songe 18/06/2010 16:24



Quand ?... Mais je pense jamais ! C'est idem pour l'énorme publication de navets littéraires et poétiques, philosophiques même, qui cache les perles de romans et de recueils qu''il convient de
dénicher, seul, sans être le mouton de panurge, d'ailleurs, plus on parle d'un livre ou d'un film plus je sais qu'ils sont mauvais l'un et l'autre, car l'aspect mercantile est uniquement défendu,
non la valeur intrinsèque.... Il y a belle lurette que le nouvel age ne m'intéresse plus ! Ouf, je n'y ai adhéré que très, très , très peu de temps, trois mois à peine, à Bouguenais-les-Coüets...
Trois petits mois ont suffi pour savoir quitter mon petit "moi" !



Marc 21/06/2010 22:12



Vous ramenez les choses à vous. J'apprécierais que vous restiez dans le raisonnement discursif qui sied à ce blog. Merci, cela dit, pour votre témoignage.