Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

essoufflement

Une connaissance entre cette semaine dans sa septième décennie. Elle me dit qu’après une vie de luttes et de souffrances (comme tout un chacun, précise-t-elle, comme pour se consoler) elle aurait aimé souffler un peu mais que son petit-fils l’accapare trop, ses parents travaillant tous deux. Impossible de se retirer quelque peu et de méditer sur le sens de sa vie, ce qu’elle souhaiterait faire, sentant qu’elle n’est plus très loin d’entamer sa dernière ligne droite.

Je lui fait remarquer qu’alors que les hindous planifient de se retirer du monde « dès qu’ils ont croisé le regard des enfants de leurs enfants », nous n’avons, nous, rien prévu de tel. Nous sommes, lui dis-je, comme des coureurs de stade qui ne comprennent jamais qu’ils ont dépassé la ligne d’arrivée. Et, comme les shamrocks qui pompaient, pompaient, nous repartons encore et encore pour un tour…

 

 

 

 

P.S.: Dans sa deuxième partie, le billet du 21 mars 2010 reprenaient l’idée développée hier que l’injustice observée dans le monde est peut-être illusoire.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

fée des agrumes 22/03/2011 12:46



jusqu'à ce que quelque chose lâche.



Marc 22/03/2011 18:35



Et que nous nous effondrons quelque part sur la piste (là-bas dans l'autre ligne droite) dans l'indifférence générale.



Saint-Songe© 21/03/2011 12:51



" shamrocks " ?.. Vous voulez sûrement dire les Shaddocks (ou les Gibis) , sinon, j'ai dû louper de longs épisodes....



Marc 22/03/2011 18:31



Tous mes lecteurs sont sensés connaître les shamrocks. Ne me dites pas que vous n'en faites pas partie.


(Et vous avez loupé quelque chose, cela oui...)