Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

enseignement

Ce que la vie – ou la méditation, ou les deux - nous append/apprennent c’est que pour apprécier à son immense mesure l’instant qui passe, il faut à la fois savoir et oublier qu’il est unique.

Ce qui ne nous empêchera pourtant pas de regretter en fin de vie, comme tout un chacun, que nous n’ayons pas assez vécu, et donc de prodiguer à ceux qui nous survivront ce conseil maintes fois entendu déjà dans la bouche de ceux qui vont nous quitter: « Profitez bien de la vie ! ». Sous entendu: « Parce que moi je me rends compte aujourd’hui (en ce jour de grand départ) que je ne l’ai pas assez fait et aussi parce que, malgré toutes les fausses espérances sur lesquelles j’ai basé ma vie (Merci, Messieurs les prometteurs de paradis, vous m’avez bien eu(e)), je vois maintenant, à l’instar d’Épicure* que je quitte le seul trésor que j’aie jamais eu, la vie, et que je n’aurai plus jamais rien. »

 

 

 

 

*: Qui disait : « Tant que nous sommes, la mort n’est pas; quand la mort est, nous ne sommes plus. »

P.S.: Le billet du 30 mars 2011 parlait de l’enfance idéale, mais pas seulement: continuation.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Frédéric 07/04/2012 17:42



fée des agrumes 02/04/2012 13:22


Oarfois, par miracle? il arrive que la maladie ou l'accident bouleverse l'existence et enfin, s'ouvrent les yeux. Parce que'une deuxième chance est offerte, plus rien ne se gâche ou se perd...

Marc 02/04/2012 15:59



Je suis entièrement d'accord avec toi.



Sylvie 30/03/2012 12:30


Bonjour Marc!


Pour moi, l'instant qui passe est déterminant pour la personne en fin de vie, mais cela se passe toujours en silence et à toutes les fois il y reste un bien-être total, la souffrance est
complètement disparue...Alors il est possible qu'on ne vit tous/toutes les choses de la même façon...Ce qui était invisible,inconnue devient visible et connue, c'est -à-dire la vie.