Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

délectation

Quand, émergeant du silence, l’inspiration vient, se mettre à la recevoir c’est comme:

- S’installer au pupitre du plus métaphysique des synthétiseurs.

- Proscrire l'effort. (Proscrire est un terme quelque peu mal choisi en ce sens qu'il implique une action (de rejet). En Réalité l'effort - tout effort - est absent, la réceptivité est naturelle, bref, l'intuition est reine.)

- Et être tout ouïe (spontanément, c'est-à-dire sans tendre l'oreille). Et alors, sentiment délectable, extase, se laisser aller à écrire, installé confortablement… Quoi? Oui, je T'écoute… Dicte! Je note.

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 6 février 2008 il était question de trois génies, Miles Davis, John Cage et Ludwig Wittgenstein: portée.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Françoise ANRIGO - MARTIN 06/02/2011 06:50



J'ai, dans ces instants privilégiés le ressenti d'une communication intime aux allures de secret partagé. Néanmoins, une fois l'instant passé, en relisant la dictée qu'il a fallu prendre à
l'allure d'une pensée qui défile, j'observe que pour certains mots je n'avais bien perçu que le son ou autre critère flou. Comme s'il y avait eu des parasites sur la ligne.


Alors commence le "travail" des retouches inévitables ne serait-ce que pour respecter l'auteur, la muse.


Amicalement.  Françoise


EL : "L'inspiration, cette énigme de l'infini où je me fais l'auteur de ce que j'entends." 


 



Marc 16/02/2011 16:40



 "Mon style est plein de tours de force dont personne ne s'aperçoit", disait Jules Renard


Amitiés



Saint-Songe© 06/02/2011 06:07



de bon matin, je dirai plus encore : - Ne pas laisser la lumière allumer inutilement dans la pièce du corps ou, assouplir l'effort (pour vous soulager de votre "proscrire" quelque peu
assourdissant, lourd, enfin inapproprié ainsi que vous le supposez.... = inextinguible illusion)



Marc 16/02/2011 16:35



Assouplir l'effort; mais ne pas y aller de main morte, alors.