Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

décalage

A chaque premier mai, à entendre les foules vociférantes glorifier le travail, voire en réclamer plus, c'est la même chose: je dois ressortir Walden de Thoreau de ma bibliothèque et en retrouver les pages où il arrivait à cette conclusion qui ne convaincra plus notre époque conditionnée à voir dans le travail une "valeur" positive (pour le plus grand bonheur des seuls oisifs, dit en passant):

“In short, I am convinced, both by faith and experience, that to maintain one's self on this earth is not a hardship but a pastime, if we will live simply and wisely, ...”

Dans un autre chapitre de ce chef-d'oeuvre, je suis "tombé" sur cette phrase qui rejoint le meilleur de la philosophie de l’Inde (Voyez Gandhi, Vinaba Bahve et tous les ascètes heureux de ce pays):

"… a man is rich in proportion to the number of things which he can afford to let alone."

Voilà qui demande réflexion, un premier mai plus encore que tout autre jour.

 

 

 

P.S.: On relira avec quelque profit la citation de La Bruyère que je vous proposais dans mon billet du premier mai, il y a quatre ans

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

marta 02/05/2013 13:13

bonjour,
Dommage la liste de blogs a disparue ou presque
salutations

Marc Delforge 08/05/2013 17:51

C'est overblog qui a tout chamboulé. J'essaie de réparer. Désolé pour les désagréments. Y a-t-il une adresse de blog que tu aimerais retrouver?

Patricia L 01/05/2013 11:30


 Trop de travail, pendant trop d'années, je ne voyais même plus défiler les saisons...et puis un jour j'ai décidé de
réduire le temps de travail pour VIVRE autre chose...RESPIRER chaque seconde ...


 

marc Delforge 08/05/2013 17:49

Belle sagesse!