Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

crédibilité

Paroles d'un sage à son public, après la méditation:

« Tant qu'à déflorer le silence, il n'y a rien de dit ici de plus que ce qui est « vu » au moment où cela est dit. »





P.S. : La question posée dans ce billet du 28 juin 2007 vous laissera perplexe: logique.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
J
<br /> <br /> donc le silence est d'or<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> ....euh... non, je n'ai rien dit... promis..<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Le sage (se) joue !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Ce sage prolonge sa méditation sans la trahir en quoi que ce soit.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> mon ordi est fatigué, vous aurez lu bien sûr : kierkegaard : seul celui qui se tait parvient à ses fins..."<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Le Boubdha l'avait déjà compris. Un jour, le discours qu'il s'apprétait à délivrer fut interrompu par un  oiseau au chant merveilleux. Tout le monde l'écouta . Quand il s'envola, le Bouddha<br /> dit: "Le discours du jour est terminé."<br /> <br /> <br /> Notez toutefois que le sujet de ce billet n'était pas le silence. Je voulais juste dire d'une autre façon ce billet d'il y a quelques jours: simultanéité.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> Comme il n'y a rien de plus intact qu'un coeur brisé, disons aussi par Kiekegaard que "seul celui se tait parvient à ses fins"...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre