Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

continuation

Avoir eu dans son enfance cet harmonieux mélange suffisamment de tout et de trop de rien. Et exprimer, adulte, sa gratitude pour cela par une pratique tranquille du silence.

 

 

 

 

P.S.: Le billet du 30 mars 2010 évoquait la décadence de notre civilisation du « moi, je ».

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
<br /> <br /> autant que possible, oui, j'ai conscience du bonheur de mon enfance, je ne suis pas sûre d'en être digne dans l'expression de la gratitude tranquille... disons qu'il y a du travail à faire<br /> question tranquillité :o))<br /> <br /> <br /> merci pour cette si juste formulation<br /> <br /> <br /> namasté<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Pas de quoi, Mamalilou.<br /> <br /> <br /> Namasté.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> "pratique tranquille du silence", tout ce jour....(et d'autres jours, bien sûr)...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre