Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

contemporanéité

Courir, oui; mais avancer?

 

 

 

 

P.S.: Le billet du 9 mai 2009 émettait l’idée a priori étrange qu’on parle sans doute d’autant mieux de la méditation qu’on sait peu de choses d’elle: incompétence.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
<br /> <br /> prendre le temps et le vivre ...<br /> <br /> <br /> amitié .<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> "Ressembler à un coureur qui s'arrêterait au plus fort de la course pour essayer de comprendre à quoi elle rime. Méditer est un aveu d'essoufflement."<br /> <br /> <br /> Cioran. Aveux et Anathèmes. Arcades, Gallimard, p. 87.<br /> <br /> <br /> Amitié,<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> c'est déjà ce qu'on s'entend dire à 14mois... quand nos premiers pas sont précipités...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Ralentir, alors.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> Au pas à pas de chaque journée... (parmi les mécontemporains)<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre