Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

confusion

Aux carnivores, Mahatma Gandhi disait que « la seule façon de vivre est de vivre et de laisser vivre ». Une injonction parfaite.

A noter qu’il ne faudrait pas confondre « laisser vivre » et «ne pas laisser mourir», ce que fait parfois encore notre médecine dans des pratiques qui confinent à l'acharnement.

Ces pratiques de maintien en vie à tout prix, bien qu'influencées par l'environnement « religieux », sont pourtant tout le contraire de religieuses. Elles empêchent l'homme de finir ses jours dans la dignité et de préparer le grand passage qui est conditionné par sa pensée (ou par son extatique silence, ce qu'on lui souhaite mais qu'il ne pourra jamais trouver dans un environnement d'acharnement médical) au moment de celui-ci. Ces pratiques trahissent en outre de la part de la société qui les acceptent, une peur panique de la mort, révélatrice de peu de foi en Sa présence, à moins que causée par l'inconsciente certitude d'avoir mal vécu, de L*’avoir mal servi.





*: En quel honneur cette majuscule? Bonne question!

P.S.: Le billet du 18 mars 2008 évoquait Ramana Maharsi, une autre grande figure du vingtième siècle indien.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

fée des agrumes 21/03/2010 10:54


je comprends mieux pourquoi je ne supporte plus les ceintures !


Marc 24/03/2010 19:15


Bon, tu vois que tu as intérêt à passer par ici de temps en temps!