Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

coexistence

Il n'est qu'apparemment paradoxal, le côtoiement de la prédestination et du libre arbitre.

C'est qu'en Réalité, si nous sommes tous libres, c'est de réaliser ce pourquoi nous sommes destinés*. Et le savoir fait alors de nous des êtres libres, fidèles à notre véritable nature. `

On peut aussi refuser cette voie douce et vouloir impérativement et de façon irréfléchie agir en être « maître de soi-même », c'est-à-dire (en fait) en esclave qui, se croyant son propre maître sur le chemin de la liberté, s'éloigne d'elle. En exigeant de l'atteindre soi-même, cette liberté, on l'éloigne de nous, elle qui est déjà là lorsqu'on la laisse venir, lorsqu'on laisse aller. (Relisez les trois épigraphes sous la photo.)





*: Ce qui, dit en passant, montre bien qu'il n' y a pas d'injustice fondamentale en ce monde. Bien sûr les barres ne sont pas placées toutes à la même hauteur mais nous avons, semble-t-il, tous la même chance de franchir la nôtre (celle qui nous est destinée).

Quant à la libération qui est, dit-on, la barre la plus haute, elle aurait ceci de particulier que celui qui veut Réellement la franchir se voit automatiquement libéré des lois de la pesanteur. Ce qui donnerait là aussi la même chance à tous les candidats (et le même taux de réussite de 100%). D'ailleurs, en Réalité, elle serait déjà franchie, ce qui ridiculiserait toutes les récriminations concernant les difficultés de l'entreprise.

P.S.: Le billet du 18 janvier 2009, sous le titre discernement, abondait dans le même sens que celui d’aujourd’hui.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

fée des agrumes 18/02/2010 12:59


La psychanalyse me vient en écho à la lecture de ce billet. Comprendre nos schémas inconscients et subconscients et réaliser combien nous sommes tributaires d'eux est une voie de libération
également. Il est question de devenir responsable de ses choix, de les accepter, de vivre en paix avec eux pour s'en libérer... n'est- ce pas du même ordre?


Marc 23/02/2010 15:41


Passer de l'ordre philosophique à l'ordre psychanalytque n'est pas toujours sans embûche.
Mais construire de tels ponts et réfléchir à leurs limites est méditation. Donc profitable. N'est-ce pas là l'essentiel?