Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

claquements

S'il y a une caractéristique que doivent probablement partager ceux qui se sont ouverts à eux-mêmes, c'est peut-être une aversion profonde pour tout ce qui est bruit et spécialement ceux soudains qui les dépouillent en un éclair de leur "aura protecteur"; cela va de la salve d'honneur d'un canon jusqu'à son utilisation "sérieuse", celle qui consiste à faire de la charpie d'autres frères humains, en passant par toutes les formes de préjudice sonore, y compris les feux d'artifice d'exhibition, manipulés par des adultes qui n'ont pas grandi en se laissant porter par le courant d'une douce rivière.

 

 

 

P.S.: Le 31 décembre 2008, je faisais part de mes vœux en évoquant la figure du regretté visionnaire que fut Max Frisch. Ce soir de fin 2009, c’est sans aucune référence littéraire mais avec la même sincérité que je vous souhaite un excellente année 2010. (Pour revenir au billet de l’an dernier, je dois préciser ici que mes espoirs confessés alors de voir le Président Obama prendre à bras le corps le problème du réchauffement climatique ont été déçus et que je ne vois donc vraiment plus comment l’humanité va s’en sortir. Allons, fermeture de la parenthèse et champagne quand même!

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

O. 04/01/2010 09:18


je fuis les bruits soudain, les bruits légers et indéterminés m'inquiètent, sont souvent la preuve d'ennuis à venir


Marc 07/01/2010 11:04


A ce point-là (pour les bruits légers et indéterminés)?


fée des agrumes 01/01/2010 13:08


L'homme jouant avec le feu et l'aigle qui toujours dévore les entrailles de Prométhée.
Heureusement, le bruit est aussi musique, battement de coeur. Comme toute chose, le bruit est ce que nous en faisons.
2010 sera belle parce que chevillé au corps reste la foi non?


Marc 02/01/2010 11:08


Hormis la musique et les murmures de l'amour, l'inutilité du bruit est ce que je dénonce ici.
Meilleurs voeux, Fée!


Les AMIS des POETES 01/01/2010 10:41


Un petit tour du côté de chez toi, à petits pas silencieux, pour te souhaiter une Bonne Année 2010.
Il est vrai que "beaucoup de bruit pour rien" est moins agréable que quelques mots murmurés qui réveillent en nos coeurs sa "mélodie du Bonheur".
N'accordons pas au bruit un pouvoir qui le dépasse. 
Quand nous sommes totalement à l'écoute de notre dialogue intérieur son écho couvre largement les manifestations exterieures. Evidemment ce sont des instants de grâce et je t'en souhaite tout
plein car ils sont graines de ces fulgurances, étincelles et signes de piste, que tu partages avec nous tout au long de l'année.
Amicalement
Françoise-L


Marc 02/01/2010 11:05


Merci pour tes réflexions et tes souhaits, Françoise-L.
365 jours d'inspiration pour toi!
Amitiés!


soisic 31/12/2009 18:59


"Si on écoute attentivement avec les instruments appropriés,prétendent les astrophysiciens,on se rend compte que l'univers a un bruit de fond. Il sagirait de l'écho lointain d'une explosition- le
> -supposée à l'origine de cet univers. Cela pourrait expliquer la vive attirance de la race humaine  -qui, depuis des millions d'années,espère et désèspère sur cette
planète-  pour les explosions ,canonnades, feux d'artifice, toutes productions violentes et bruyantes de son et de lumière.
le sage a dit :
L'humanité relève du Big  Band ( J.A Bertrand  Le sage a dit )



Marc 02/01/2010 11:02


Le mythe du retour aux origines d'avant le bruit, la pensée, la vie, la matière, la beauté, l'amour, mais aussi la souffrance (qui gâche tout et condamne le créateur, s'il existe, à l'ignominie
éternelle). Fascinant (bien que pour moi, le vide eût suffi!, Et pour toi?)
Bonne année, Soisic!