Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

casse-tête

« La tragédie, c’est que les fous n’ont pas conscience de leur bonheur. Ils sont eux-mêmes le bonheur », écrivait Henry Miller tout en achevant la biographie de Nijinsky.

Voilà peut-être pourquoi seuls des fous méditent. Qui d’autres que ceux-là désirent prendre conscience?





*: Premiers Regards sur la Grèce, Arléa, Paris 2010, p. 53.

P.S.: Le billet du 15 avril 2009 parlait d’introversion.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

fée des agrumes 16/04/2010 14:57



J"aime assez être de ces fous!



Marc 30/04/2010 09:57