Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

aveuglement

Il y a peut-être plus de racistes qui ne s'acceptent pas comme tels que de racistes déclarés. De ces derniers il y a peu à dire: ils sont à blâmer, certes, mais au moins ils sont au moins cohérents avec eux-mêmes. Quant aux premiers (dont on pourrait dire par ailleurs que leur aveuglement est une forme inconsciente de résistance à la haine) ils sont à plaindre: ne voyant pas eux-mêmes qu'ils sont racistes, ils ne peuvent vraiment s'aider à cesser de l'être. (Surtout s'ils s'emploient à proclamer le contraire haut et fort.)

 

 

 

 

P.S.: Dans le billet du 14 avril 2009, il était question de ceux qui se lèvent tôt et qu’ignore le de Funès élyséen: choix.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
C
<br /> Quand le racisme prend ses sources dans la peur de l'inconnu, il peut être neutralisé par l'enseignement. <br /> <br /> <br /> Quand il a pour origine le besoin de reconnaissance qui fournit à l'individu une référence lui donnant de la valeur (le situe sur un barreau de l'échelle qui n'est pas le plus bas), je ne vois<br /> pas d'autre moyen pour le combattre que de rassurer l'individu afin qu'il arrive à la croyance qu'il a de la valeur en lui-même.<br /> <br /> <br /> Evidemment "on" peut choisir la stratégie inverse qui est : "tu as de la valeur car tu es comme moi et qui se ressemble s'assemble". Si "on" a une position sociétale élevée l'argument n'en n'est<br /> que plus efficace.<br /> <br /> <br /> En période électorale, on peut le constater. <br /> <br /> <br /> Et je ne pense pas qu'au FN qui insiste plutôt sur l'aspect : "Ce qui est à moi n'est pas à toi".  C'est pas beaucoup mieux, mais c'est moins apparenté à la notion de racisme qu'à celle<br /> d'égocentrisme. Même s'il l'un n'exclue pas totalement l'autre et réciproquement.<br /> <br /> <br /> Pensées cordiales<br /> <br /> <br /> Françoise<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci, Françoise, pour ta réflexion fournie.<br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> Marc<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> La défensive,<br /> <br /> <br /> Les humains de cette planète sont semblables et se rassembleront quand ils et elles auront reconnu qu'il y a aucunes différences entre eux.<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Voilà.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> l'Autre est toujours Autre et donc un danger, pour justifier cette intolérance viscérale, il est bon d'éventuellement lui trouver des différences inacceptables, le racisme a donc un sens tout<br /> débectant qu'il soit<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Un sens peut-être, mais une légitimité?<br /> <br /> <br /> <br />