Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

astuce

Seul le méditant touche au bonheur, ce sentiment autrement impossible à atteindre*. Et cela, précisément parce qu’il ne le recherche pas, ne recherche rien, s’étant assis sans but aucun, strictement aucun, ayant fait de sa méditation la transcendance du désir.

 

 

 

 

*: Cette fulgurance fut inspirée par la relecture des Pensées de Leopardi et notamment du texte LIII que je reproduis ici dans sa totalité, même si c’est sa seconde partie qui nous intéresse:

Bion, le philosophe grec, disait qu’il est impossible de plaire à la foule sans se changer en pâtisserie ou en vin doux. Mais cette impossibilité, tant que les hommes vivront en société, on la recherchera toujours, bien qu’on s’en défende ou qu’on s’imagine ne pas la rechercher. Il en est de même pour le bonheur, que, jusqu’à l’extinction de notre espèce, les meilleurs connaisseurs de la condition humaine rechercheront toute leur vie, en se promettant même de l’atteindre.

(Giacomo Leopardi, Pensées, Alia, Paris, 1994, p. 50.)

P.S.: Le billet du 7 janvier 2010 vous proposait trois définitions.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

marco 14/01/2011 13:29



je ne sais pas s'il faut appeler ça bonheur étant méditant moi-même à mes heures, je dirai que c'est même l'extinction de la notion de bonheur, une simple présence non désirante, une expérience
de complétude, être rassemblé en un point, fusion où les concepts n'ont plus cours pendant quelques instants ou plus longtemps si les vagues de pensées ne sont pas trop pressantes.


merci à vous pour ce billet intitulé "astuce" qui a résonné en moi;


dans la paix et la sagesse...marco pour fleurduzen



Marc 19/01/2011 17:02



Pour tout dire, je ne sais pas non plus s'il faut appeler cela bonheur. L'important c'est qu'on s'est compris.


Amitiés.



2011..Bonne année de passion...... 12/01/2011 10:47



Un petit coucou à toi et tes visiteurs


 pour vous souhaiter


une année pleine de passion...


LOrent



Marc 12/01/2011 12:20



Bonne année à toi aussi, Lorent, et encore beaucoup de nouveaux t-c.



phene.over-blog.fr 08/01/2011 13:03



En effet, belle ruse!...



Marc 12/01/2011 12:19



S'pas?



Saint-Songe© 07/01/2011 13:18



PS / Je reviens de votre billet "quête" où vous nous certifiâtes (?) que


"la méditation consisterait à partir à la recherche du méditant....., le méditant serait celui qui court après son ombre", ce qui contredirait ce billet-ci où il n'y a rien à faire, pas même une
recherche.... puisqu'on ne recherche que ce dont on a pas (et que le bonheur serait de se contenter de ce qu'on a !)



Marc 12/01/2011 12:18



Le billet « quête ( http://fautedemieux.over-blog.com/article-15397453.html )


était écrit sur le mode métaphorique et pour peu qu’on le médite en regard des différents billets intitulés « désintéressement » ( http://www.over-blog.com/recherche/recherche-blog.php?ref=412720&query=d%C3%A9sint%C3%A9ressement
), pas en contradiction avec lui.


Pour t‘en persuader réellement relis mes réponses aux commentaires 2 et 3 à ce billet « quête » et pour mieux comprendre la relation entre les deux billets que tu trouves
contradictoires relis celui-ci : http://fautedemieux.over-blog.com/article-6176399.html



Saint-Songe© 07/01/2011 12:52



Il m'est agréable de relire les CANTI.... En disparaissant, nous emportons tous un secret. Celui de le méditer répond-il à quelqu'attente d'un voeu exaucé, n'attendant rien, puisque méditant,
justement ?... Synchronicité : j'ai préparé une page de mon blog que j'ai titré aussi : Le Méditant (n'y voyez aucune comparaison, ce qui n'est pas "raison" en soi)



Marc 12/01/2011 12:15



Les pensées de Leopardi sont un grand livre que j’emporte toujours avec moi en Italie. Plus loin, ta question est incompréhensible et hélas je ne trouve pas  la page que tu
évoques. Peux-tu envoyer le lien précis ?