Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

inversion

Transcender le paradoxe suivant: ne rien faire tout en vivant l’acte d’être assis. Faire de l’assise une non-assise, faire d’une action une non-action, faire ce qui est ne rien faire.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
D
  Laisser l'eau couler sous les ponts, avant, pendant et après.
Répondre
D
pas de problème, marc, ça se fait les yeux fermés...
Répondre
J
Même le dormeur FAIT des rêves.
Répondre
M
Peut-être parce que, réveillé (rêveillé), il ne fait pas ce qui est ne rien faire.
D
Merci pour votre com’ chez moi, il est dans la cible. « faire ce qui est ne rien faire » l’est aussi, bijou de paradoxe… so long (formule blog oblige), amicalement, jp
Répondre
M
Je ne sais pas tirer, Djaipi...Amicalement,Marc