Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

préalable

Méditer pour savoir que nous sommes ou qui nous sommes?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
D
Méditer.
Répondre
L
Que de questions sans réponse !PS: j'adore le nouveau lifting de ton blog.
Répondre
M
Les réponses seraient les questions bien posées. Un préalable.P.S.: J'adore ton compliment.
D
D'abord s'approprier l'être, émerger, échapper à l'obscurité et la désorientation puis se libérer de l'envahissement de l'être anonyme, accepter cette responsabilité envers soi-même et aller vers l'autre...<br /> (Un sacré boulot...)
Répondre
M
Merci à tous pour vos contributions. En commentaire du texte de la veille (24/03), Jungne nous propose un texte intéressant en lien. J'en tire une phrase attribuée au Dalaï Lama à laquelle ma question fait modestement écho:"Il est de notre responsabilité d'être humain d'utiliser notre intelligence pour comprendre la nature et le fonctionnement de notre esprit."La nature de l'esprit: Nous sommes.Son fonctionnement: Qui nous sommes.
I
je dirais que, si en plus on trouve qui c'est mieux.
Répondre
C
dans le type de société où nous vivons, se connaître soi même est une entreprise longue, compliquée , parfois même décourageante, car non seulement rien ni personne ne nous y aide, mais on essaye même souvent de nous convaincre de ne pas le faire, de rester dans les idées toutes faites et les chemins déjà tracés.alors, ne sachant ni si nous sommes, ni qui nous sommes, nous errons comme de pâles fantômes, indifférents à la joie du monde et la créativité .bonne fin de journée Marc et encore merci pour toutes ces pensées
Répondre