Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

rapprochements

Méditer
ce serait être dans l’état de l’après orgasme
l’esprit erre là où il veut
exerçant sans effort
la plus forte résistance
à l’ordre, au désir,
au conditionnement d’être agité
l’esprit vague voguerait libre
 

Méditer
idéalement
ce serait (peut-)être l’orgasme même
un orgasme sans fin
l’esprit alors ne voguerait pas encore, libre
il serait toujours immobile.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
 <br />  <br />  <br /> ... partons méditer... coeur à coeur...
Répondre
M
ni immobile, ni vague, méditer c'est la clarté au milieu du silence. des choses s'élèvent toujours, quelques pensées comme un film. Voir sans entretenir. aucunement un orgasme seulement une totale présence où le désir n'est plus roi, juste s'abandonner à l'abandon de soi alors que le monde moderne est un continuel retour à soi...<br /> Méditer c'est connaître de l'intérieur par la posture. Je vous le conseille pour parler en pays de connaissance.
Répondre
M
C'est cela et bien d'autres choses encore, sans doute, Marco. C'est riche comme la vie, complexe comme le cerveau humain, varié comme l'amour. Ici, on en fait le pari.A bientôt, pour d'autres de tes définitions.
G
pas mal vu.nuances:l'esprit vogue toujours immobilement librel'esprit n'exerce aucune résistance; ce sont les désirs," l'ordre" et le conditionnement qui exercent des résistances.
Répondre
M
A méditer!
J
Tiens, je médite ! Je ne le savais pas ... ;-)
Répondre
M
Ravi de t'avoir appris quelque chose.
G
Le rapprochement et l'abandon du corps et de l'esprit. Le voyage sans fin.  La communion et la jouissance ultime...<br /> Je vous rencontre par Bruno... Et je me pose un instant.  Et je retiens ceci: <br /> «Internet a beaucoup à nous offrir, même l'abrutissement. En naviguant sur ses eaux encombrées, peut-être est-il bon de faire escale parfois.» <br /> Ceci résume à merveille le miroir virtuel... Celui de nos visages et nos états d'êtres... Et même un peu, de la réalité...
Répondre
M
Merci de votre escale, Gaëna. Venez aborder de temps à autre.Marc