Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

contemplation

Venir totalement à bout d’un problème requiert d’une part de ne négliger aucune hypothèse, aucune piste, strictement aucune, aussi douloureuse ou désagréable soit-elle; et d’autre part, curieusement, de n’avoir aucun désir, conscient ou non, de solution, ce qui distrairait l’esprit de sa contemplation. Contemplation qui, à elle seule, requiert une attention totale, à la mesure de la globalité de la question évoquée.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

sylvie lauzel 17/11/2006 17:58

...
tant de choses vraies exprimées ici
         ... je reviendrai
 
 

vi 17/11/2006 12:57

Amitiés aussi toutes douces...

vi 15/11/2006 13:28

A pas de velours me glisse entre vos mots, Cher Marc, très touchée par votre passage.

Marc 16/11/2006 11:14

Merci, Vi,Amitiés,Marc

Petite Cerise 15/11/2006 09:40

Ma maxime de ce matin est décidément : "Marcher jusqu'au lieu où tarit la source et attendre, assis, que se lèvent les nuages"...oui, recueillir puis laisser passer...et puis aussi....demander à ce que réponse vienne....et elle vient....toujours.... Merci de tes mots Marc, je te souhaite une belle journée !

Marc 16/11/2006 11:12

Cela me fait penser à une autre histoire, entendue au bord du plus sacré des fleuves, Petite Cerise:"En remontant le fleuve, tu atteindras sa source. En restant assis, tu contempleras la formation des nuages."Amitiés,Marc

irene 15/11/2006 09:32

La comtemplation requière de se détacher totalement du problème, d'intégrer ce problème qui devient un problème et non plus ton problème. N'étant plus concerné, tu le résous plus facilement.
Pareil pour la douleur (j'ai essaye) la contemplation permets d'intégrer la douleur, de s'en détacher, elle n'est plus ta douleur, tu ne la combats plus, tu la comtemples et elle s'aténue...
Je ne sais pas si je suis bien dans ton sujet ce matin ? 

Marc 16/11/2006 11:07

Parfaitement, Irène,Amitiés,Marc