Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

manoeuvres

1/2: la stratégie de la passivité
Il est dit qu’en méditation nous devrions simplement observer nos pensées.
Qui est celui qui observe? Réponse: la pensée, toujours la pensée, toujours là, l’ego. Cet observateur devrait aussi disparaître de façon à ce qu’il ne reste rien.
Aussi ne devrions-nous peut-être pas donner de direction à notre méditation, ne pas même y introduire la notion d’observation, celle-ci étant déjà un acte volontaire en vue d’un but. Ne pas donner de direction. Ne rien faire, même si c’est difficile pour nous qui sommes conditionnés à toujours faire quelque chose! Ne rien faire, même si c’est pratiquement impossible, même si nous ne pouvons même pas imaginer ce que cela signifie. Ne jamais regretter une pensée. Ne jamais désirer nous éloigner de ce qu’est notre méditation  pour l’instant. Considérer la méditation comme une activité passive, loin de tout souhait en toile de fond…

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
Y
Merci Marc pour ton explication. A présent je comprends ce que tu voulais dire au sujet de la pensée et de l'observateur. Je partage ton point de vue.AmicalementYog
Répondre
M
est-ce voulu de ne pas mettre de présentation,ou faut-il que je change de lunettes?
Répondre
J
Penser pour agir et agir pour penser.
Répondre
M
Penser d'abord. C'est plus prudent, non?
M
j'évite les blabla...je dis simplement, t'as pas tord :-)
Répondre
M
C'est bref en effet, Marianne; et encourageant. Merci
Penser, de quelque façon que ce soit, c'est toujours agir.
Répondre
M
Tu peux préciser?Penser n'est jamais sans conséquence, c'est sans doute vrai, mais est-ce pour autant toujours agir?Ne manque-ton pas trop souvent, au contraire, de mise en pratique de ce que l'on pense? Ne démissionne-t-on pas trop souvent? Il faudrait....