Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

acceptations

2/2
… Ceci ne veut pourtant pas dire que l’état sans pensées ne soit pas « the real thing ». Mais cet état-là ne serait pas à atteindre, n'étant pas l’aboutissement d’une volonté et de la démarche enclenchée par celle-ci. De la même manière que l’on ne peut devenir ce que l’on est, on ne peut atteindre ce qui ne demande strictement rien pour advenir, ce qui est naturel au-delà de toute imagination.
Au fond, pourquoi s’inquiéter de quoi que ce soit?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Camille 25/10/2006 09:05

pourquoi s'inquiéter de quoi que ce soit? parce qu'on lit des bouquins à la con qui nous disent que méditer c'est commencer par chasser ses pensées avec une tapette à mouches, voilà pourquoi, lorsqu'on est discipliné et qu'on veut plaire aux monsieurs, on cherche à atteindre le même coussin qu'eux! Eux se font de l'argent, et nous, on écule l'étoffe à se trémousser en lotus pour chasser nos pensées!
Et si ce vide de pensées nous fichait la frousse atroce d'être déjà mort! de ne pas voir le temps qui passe en bougeant dans notre tête, mais de n'avoir à retenir que ce vide de temps écoulé, qu'une impression... de rien... qui s'appelerait pleinitude... alors que ce vide, nous il nous angoisse plus qu'il nous réalise pour la majorité. Dire aux gens de ne pas s'inquiéter, et on va te sauter à la gorge, tu voudrais les empêcher d'exister?!

Elena 23/10/2006 21:37

Je ne crois pas à l'état sans pensées.Je crois à la désidentification de nos pensées et, en conséquence, à un mental plus sain et apaisé, utilisé pour les tâches quotidiennes.

Marc 24/10/2006 10:54

"Cet état sans pensées ne serait pas à atteindre," avais-je écrit; et le conditionnel n'était pas innocent. Nous ne sommes pas ici dans un processus de croyances mais nous formulons des hypothèses que seule l'expérimentation  peut, éventuellement, démontrer.

lapetitecerisesurlegateau 23/10/2006 16:58

Oui, .....pourquoi s'inquiéter en somme ? La simplicité est de mise. Merci Marc pour tes mots chez moi simples et emplis d'essentiel.

irene 23/10/2006 13:32

Il ne faut pas laisser non plus les pensées gouverner nos actes.
Sinon, pas de concentration possible, pour méditer mais aussi pour mener à bien une tâche professionnelle
Bonne journée
PS : tu as participé à l'écriture de ma nouvelle fantastique en me donnant des pistes, elle est terminée...