Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

indépendance

Entendu hier soir, sur Arte, dans le film de Conrad Rooks, Siddhartha, cette perle de non-conformisme :
« Je sais que l’enseignement du Bouddha est excellent, cependant je veux suivre mon propre chemin. »
Le fleuve a beaucoup appris* à Siddhartha, un Gange de toute beauté, filmé ici au début des années 70, quelque part au Bihar ou en Uttar Pradesh sans doute.
Cette Inde-là, d’une infinie poésie, n’existe hélas plus, bouffée par une population qui serait toujours dans le décor. Rien que pour cette atmosphère perdue à jamais, le film de ce cinéaste beat valait son pesant de nostalgie. Mais il y avait plus...




  * : « Attendre, patienter, écouter, c’est ce que le fleuve lui avait enseigné. » (Siddhartha, H. Hesse, Livre de poche, p.186)
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
J
Le Gange est religiosité, paix et souffrance. Le visage de l'inde.
Répondre
M
Salut,j'ai malheureusement raté le film !<br /> Le vrai chercheur,celui qui a vraiment le désir de trouver,ne doit embrasser aucune doctrine  <br /> Hermann Hesse
Répondre
E
Petite erreur de ma part : je voulais parler du bouddha Gautama, premier bouddha, bouddha historique.Merci pour tes explications que je ne savais pas... j'ai lu Siddharta il y a si longtemps et ça a été un de mes premiers livres de spiritualité... je l'ai dévoré en une soirée ! Peut-être devrais-je le relire...
Répondre
M
 <br />  <br /> Belles réflexions,<br /> au plaisir de te lire,<br /> pensées de lumière
Répondre
E
Une des enseignements principaux de Bouddha Siddhartha était de ne pas le croire sur parole mais d'expérimenter tout soi-même...
Répondre
M
Le Bouddha (personnage historique) et Siddhartha (personnage fictionnel) avaient en commun de prôner le scepticisme mais le second était plus conséquent avec lui-même que le premier. Le Bouddha se voulut quand même maître à penser quand Siddhartha ne trouva de vérité que pour lui-même: "Nous devons vivre le présent, tout comme le fleuve". Tout le génie de Hesse dans son ouvrage est d'avoir amené cette nuance avec une sobriété qui a contribué à sa réputation d'auteur profond et inspiré.