Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

urgence

Il suffit de prendre en compte la brièveté de l’existence pour réaliser qu’il n’y a qu’une façon sagace de consommer le temps qui nous est imparti: il convient d’en prendre conscience et de le faire maintenant, à chaque seconde. Il n’y a pas une seule respiration à perdre. Les espoirs et les regrets sont à mettre au rebut: les seconds ne nous dédouanent de rien et les premiers ne nous sont d’aucun secours.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
une fois n'est pas coutume. je voulais ajouter un commentaire, mais ma machine n'accepte pas que j'ecrive dans l'espace prevu pour. mais je tiens quand meme a te le dire: Il me semble en effet qu'il ne faut jamais rien regretter, par contre les espoires il ne faut pas les perdre. Esperer pour moi a un sens de croire en avenir et dans les energies et de faire de sorte a ce qu'ils soient les meilleurs possible. lenka
Répondre
J
Je suis parfaitement d’accord avec ce concept Marc mais il m’a toujours été très difficile de l’appliquer.  Profitez de l'instant présent (carpe diem) n'est malheureusement pas à la portée de tout un chacun.  Pour ce il faut oublier ses espoirs perdus, déceptions ou regrets sans pour autant se réfugier désespérément dans l'avenir, tirer des plans sur la comète et croire que le bonheur sera pour demain.   L’instant présent est très vite passé mais comme il se renouvelle à chaque seconde il est parfaitement possible de « naviger » à vue.  Je pense que quand je profite d’un bon repas au resto je suis vraiment dans l’instant présent, encore que parfois je pense au plat suivant, voire au dessert.<br />  <br />
Répondre