Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

parcours

Un regard neuf, chaque jour.
Nous montons jusqu'à l'éveil et puis il faut redescendre vers la mort en essayant de perdre le moins possible de ce qu'il nous a été donné de vivre durant l'ascension et au sommet, cette seconde naissance.
Et même lorsque le meilleur est dernière nous, la vie méditative procure de beaux restes: certaines fulgurances viendront encore mais sans se bousculer. Le plus impressionnant est sorti d'un coup, a envahi le cerveau pendant quelque temps, puis tout cela s'est calmé.
Reste le temps de l’apaisement et des découvertes sporadiques. Reste le constant rappel du miracle d’exister. Reste l’inlassable poursuite du chemin (sadhana): atteindre la cime et continuer sa route, dit-on en Asie.




P.S.1: Le billet du 19 juin 2009 évoquait la dérive constante de notre esprit: esclavage.
P.S.2 : Notez que pendant deux semaines ce blog ne sera pas alimenté. Inscrivez-vous à la newsletter  pour être informé des premiers billets de la reprise.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

marie-claude 19/06/2009 19:16

"Qui atteint son idéal, par là-même le dépasse !"disait Nietzsche... 

Marc 22/07/2009 15:26


Une autre façon de conclure, sans plus parler de cimes.