Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

imprégnation

La méditation: pour mieux pénétrer une lecture. Par exemple celle-ci (que l'auteur de ce blog n'a jamais oubliée):
« L’homme va disparaître de la surface de la terre sans laisser de traces mais la musique survivra, dissoute dans le cosmos. »
(Kaleidoscopio, José Luis de Juan, Seuil, 2004, p. 51)





P.S.: Le billet du 8 mai 2008 parlait de désenchantement.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
à quoi servirait la musique si plus aucun homme ne vit pour l'entendre ?
Répondre
M
<br /> L'homme est-il la mesure de toutes choses?<br /> <br /> <br />
S
pourtant Emile,nous pouvons  entendre le bruit du Big Bang sorte de musique cosmique300000 après
Répondre
M
<br /> Dire que Ferré pensait qu'il n'y a plus d'après.<br /> <br /> <br />
E
Cette musique me rappelle 2001 l'odyssée de l'espace à vue d'oreille... Mais il me semble qu'elle ne survivra pas longtemps dans l'espace, le son dans l'espace s'éteint s'il n'y pas d'air pour transporter la fréquence...
Répondre
M
<br /> Incorrigible rationaliste!<br /> <br /> <br /> <br />
S
sensation fulgurante d'expansion en écoutant Zarathustra
Répondre
M
<br /> J'ai vu une étoile filante hier soir. C'était toi?<br /> <br /> <br />