Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

suggestion

« Depuis que je suis un petit gamin, j’ai toujours été frappé par le fait que la tragédie finit par s’abattre un jour ou l’autre sur toute vie. J’en ai eu ma part il y a quelques années, avec… » (Woody Allen, interview du Soir du 12/1/2005)
D’où l’importance de développer l’équanimité (entendez par là l’impassibilité), qualité essentielle du bouddhisme, une des quatre Brahma-Vihara (résidences de Brahma). Et pour ce faire, quoi de mieux que d’apprendre à prendre du recul dans la contemplation du monde et l’acceptation de la tragédie d’y vivre? 




P.S.: Le billet du 7 avril 2008 vous parlait lui aussi des avantages de la méditation: bienfaits.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Francoise-louise A-M 07/04/2009 17:13

La fin d'une vie, par la séparation qu'elle implique avec tous les attachements qui nous relient, est ressentie telle une tragédie inévitable par tout humain.Mais ces attachements, pour l'instant présent, sont autant de caresses auxquelles le renoncement ne nous apporterait que la certitude d'une souffrance tout autant inutile qu'elle n'améliorerait en rien nos perspectives à LT. En plus, en ce qui concerne notre devenir aux apparences ultimes, nous ne pouvons formuler que des croyances car les certitudes ne sont pas à notre portée.je pense que choisir de ne pas excéder un certain niveau de Bonheur pour ne pas tomber de trop haut ultérieurement ressemble à l'attitude d'un affamé qui refuserait un sandwich pour moins souffrir de la faim le lendemain. (excuse cette image assez prosaïque, j'en conviens) Il souffrira autant que s'il n'avait pas eu la pause sandwich tout autant qu'il ne bénéficie pas de la même oppotunité ce qui n'est pas sûr. 

Marc 11/04/2009 19:55


"je pense que choisir de ne pas excéder un certain niveau de Bonheur pour ne pas tomber de trop haut ultérieurement":
Tu me fais peut-être un faux procès, je ne suis pas masochiste (tout le contraire même). Ce blog parle d'autre chose, chère amie, de tout autre chose.