Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

occasion

Nous aurions seulement une illusoire existence (lifetime) pour découvrir et bien se rendre compte que le temps est illusoire, et donc que notre temps de vie est illusoire, et donc que la vie est illusoire avec tout ce que nous appelons le « nous »: l’ego et son désir de perdurer qui constitue cette terrible tragédie responsable du temps (le désir est temps) et de la souffrance.
L’illusion causerait la souffrance.
La Réalité (ultime) ne serait, elle, la cause de rien, ce rien n’étant pas le contraire de la souffrance, ce rien n’étant rien (nothing: no thing): un silence pur du mental, le nirodha (la cessation) de citta vritti (des fluctuations incontrôlables du mental).




P.S.1: Le billet du 2 avril 2008 vous proposait une des plus concises des fulgurances de ce blog.
P.S.2: La fulgurance originale, beaucoup moins consensuelle (et donc inappropriée à la version blog) mais sans doute plus claire (straight to the point) était celle-ci:

"You have only one illusory lifetime to discover and realise that time is illusory, and therefore that your lifetime is illusory, and therefore that life is illusory along with what you call “you”: ego, his desire to last, this terrible tragedy responsible for time (desire is time) and suffering.
Illusion causes suffering.
Reality causes nothing, this nothing being not the contrary of suffering, this nothing being nothing, no thing: a pure silence of the mind, the nirodha of citta vritti ."

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Francoise-louise A-M 03/04/2009 09:26

La ligne d'horizon est aussi une frontière illusoire car l'illusion peut encore être de croire qu'au-delà de ce que nos sens perçoivent, il n'y a rien.Une illusion génératrice de souffance dont l'antidote est le choix de la confiance.Amicalement

Marc 11/04/2009 19:12


J'ai tout compris sauf l'antidote. Si tu pouvais éclairer ma lanterne...
Amitiés.


céleste 02/04/2009 23:17

"l'ego et son désir de perdurer"de perdurer à tout prix, larmes, blessures, meurtres, effacement d'autrui"les fluctuations incontrôlables du mental"je les sens, je les vois fluctuerMarc, cette fulgurance est superbe, je l'ai lue plusieurs fois.et à chaque lecture elle devenait plus limpide, comme  l'eau que l'on regarde couler sur l'éclat vert et argent d'une pierrece qui ne veut pas dire que j'ai tout compris :-)

Marc 11/04/2009 19:09


Ravi que cette fulgurance te parle, chère Céleste.
(Quant au fait de tout comprendre, j'ai souvent dit que c'est la plus grande tragédie.)