Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

errance

La marche a ceci de supérieur au vélo tout terrain que vous devez moins vous concentrer sur la route quand vous marchez.
Les moyens de déplacement sophistiqués demandent une concentration de chaque instant. Le traçage se fait au millimètre près, sinon c'est la chute.
À pied par contre, après un certain temps (une heure de marche suffit largement pour l'habitué) le pilotage se fait automatique. L'attention peut se relâcher, le pied faisant tout ou presque, il retrouve son instinct; peut-être même peut-on parler d'intelligence le concernant.
L'esprit peut alors se libérer des tâches de guidance. Il peut voguer là où il veut. Plus rien ne l'accapare.
On médite.




P.S.: Le billet du 9 février 2008 évoquait le sentiment de plénitude que l'on éprouve dans la nature.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Juliette 12/02/2009 16:48

C'est c e que j'aime dans la marche.... se fondre dans la nature (car il est évident pour moi que ce doit être dans la campagne) et laisser aller sa penséeAmitiés

Marc 12/02/2009 22:17


Amitiés


céleste 11/02/2009 19:14

Oh oui!marcher seul, l'esprit vagabond, marcher à plusieurs en devisant...voilà, c'est ce que je voudrais faire en ta compagnie, marcher en parlant.au printemps peut-être :-)

Marc 12/02/2009 22:02


Ce souhait me touche. Se réalisera-t-il?


marta 10/02/2009 12:22

si ! vipassana !

Marc 12/02/2009 21:56


Vipassana pour les bouddhistes du theravada, kinhin pour le zen, oui...


marie-claude leloire 09/02/2009 23:28

la marche demande elle aussi toute l'attention requise pour savoir ou poser le pied !mais il est plus facile de s'arrêter quand l'émotion nous prend d'un lieu, d'un mouvement, d'un chant d'oiseau ...

Marc 12/02/2009 21:53


Après un certain temps, le pilotage se fait seul. Mais une certaine vigilance reste de mise.


Lilou 09/02/2009 21:06

J'appelle cela " poser sa tête dans ses pieds"pour une intelligence " sentie" qui voit loin..

Marc 12/02/2009 21:51


Excellente proposition.