Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

apprêt

La posture* de méditation assise se travaille sur le long terme et dans l'instant de la pratique.
Sur le long terme, pour dompter les jambes, leur écartement, les genoux et pour (re)donner santé à la colonne. Dans l'instant aussi, car à chaque fois il faut détendre le ventre (ce qui se travaille peut-être d'abord sur le long terme), détendre les épaules, les bras, les mains, le visage et ses muscles, détendre tout le corps, le laisser s'épandre autour de cette colonne devenue volontaire, positionner correctement le cou, le menton...
Bref, beaucoup à faire avant de laisser faire, d'écouter, de ne rien attendre, d'être.
Être, c'est ne rien attendre.




*: Idéalement, padmasana, le lotus.
P.S.1: « En Inde, le yoga est enfin soluble dans l'islam », nous dit le journal Le Monde.
P.S. 2: Le billet du 7 février 2008 évoquait le mental en ses rôles.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

céleste 08/02/2009 09:38

"être c'est ne rien attendre"Ah oui, ça j'en suis convaincue.C'est quelque chose dont j'ai pris conscience avec l'âge, avec le temps.L'attente paralyse, jette un voile sur le présent, le rend fade, inconsistant, simple passage vers autre chose alors que chaque instant de notre vie est unique.Pire encore, l'espoir qui souvent bloque l'action et mène souvennt à la désillusion.Ce qui fait que le temps passé se trouve doublement gâché, par l'attente d'abord, par la déception ensuite.baci marcji :-)

Marc 08/02/2009 17:26


Eh oui, Céleste...
Au boulot le dimanche, maintenant?
Bises.