Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

positionnement

Nos racines, ce serait là où nous avons nos pieds; nos maisons, là où nous dormons en paix; nos ashram, là où nous nous asseyons dans le silence du monde.
Il faut dormir peu en hôtels internationaux, mais être un local avant tout, où que l'on soit. Les hôtels internationaux, c'est pour ceux qui sont de partout, de n'importe où; mieux vaut être de quelque part, pas de n'importe où mais de quelque part, de cet endroit qui autorise les racines, même si c'est le désert.




P.S.: Le billet du 13 janvier 2008 évoquait les concepts de simultanéité, d'éviction et d'indicibilité, très parlants pour le méditant: éviction.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Francoise -Louise 17/01/2009 18:59

Pardonne moi mais je vois en cette fulgurance une manifestation accidentelle de discrimination...Par contre je n'arrive pas à déterminer si c'est de la discrimination positive ou négative.Comment affirmer que cet autre différent de moi par ses croyances et sa notion du confort est plus loin que moi de la perfection. J'ai écrit moi mais c'est vrai aussi pour toi.C'est comme ceux qui jouent aux boules... Quand toutes les boules sont très éloignées de la cible ils ont beaucoup de difficultés à sélectionner le meilleur...et si elles sont dans les buissons environnant, ils n'essaient plus.Je te précise que je rentre d'une semaine out of my house.Best regards

Marc 19/01/2009 10:15


J'ai bien connu ces hôtels, mais de loin, le temps d'une bouffée d'air con. Sans doute aurais-je dû ne voir le Bangladesh ou la Turquie que depuis les 25èmes étages pour en parler en connaisseur et
pour que tu ne puisses m'accuser d'avoir un regard trop distancié sur eux...
Welcome back home.
Best regards to yo too


céleste 14/01/2009 22:50

Tout à fait d'accord, sans surprise :-)baci

Marc 19/01/2009 09:52







unevilleunpoeme 14/01/2009 14:47

Cela respire le silence par ici !

Marc 19/01/2009 09:51


J'espère!