Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

intuition

La libération*? Et si c'était tout bonnement celle l'esclavage du mental? Le nirodha de "Yoga citta vritti nirodha"**?




*: Ce concept dont parle tant l'Inde, en sanskrit moksha, doit être entendu d'abord comme la délivrance définitive de toute incarnation.
**: Yoga citta vritti nirodha: Le yoga est la cessation des fluctuations du mental, définition du yoga par Patanjali dans le sutra I,2 de ses Yoga sutra. A noter que les quatre concepts de ce sutra peuvent donner lieu à de longues dissertations quant à la meilleure façon de les définir.
P.S. : Le billet du 8 janvier 2008 évoquait ce que certains méditants entendent par dédramatisation. Il est dans la note de celui d'aujourd'hui et aide à mieux le cerner.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Francoise -Louise 08/01/2009 18:20

Choisir la Confiance en la Vie, sans la comprendre, c'est comme l'enfant qui fait confiance en ses parents.  Tel l'enfant qui apprend à marcher, on trébuche parfois mais on sait que c'est à notre portée puisque ceux en qui on a confiance nous l'ont dit.   Ils ont confiance en nous donc nous aussi on a confiance en nous. Et aussi en cet autre à qui, parce qu'il passe à côté, on tend la main spontanément, surtout si l'un de nous deux se sent parfois un peu en déséquilibre. 

Melegandour 08/01/2009 14:02

Est-on bien certain que toutes les écoles philosophiques indiennes évoquent la même expérience sous les termes de libération ou d'éveil ? Je pense que non, contrairement à l'opinion la plus courante. L'éveil du Bouddha n'est pas le samadhi du raja-yoga, et moksha ne signifie pas tout à fait la même chose dans les Yoga sutra ou dans le Yoga Vasishta. La pensée indienne a une histoire, elle aussi, elle a connu des controverses doctrinales dans sa période la plus féconde. Il faudrait aussi faire la part des choses entre la pensée philosophique la plus profonde et les superstitions sur la transmigration.

Marc 09/01/2009 09:57


Le concept de libération du cycle de naissances est sous-jacent à pensée indienne. Il s’agit ici de croyance populaire. Les six darshanas (systèmes philosophiques) se situent à un autre niveau. Il
me semble que dans certains d’entre eux tout au moins, on parle moins de l’état de celui qui est libéré que du passage de l’esclavage à la libération. Ce passage a différents noms selon les
systèmes philosophiques hindous et selon les différentes écoles bouddhiques. Mais votre question est trop vaste pour être traitée sérieusement ici. Retenez surtout qu’il faut bien faire la
différence entre le passage et ce qui le suit lors de vos lectures et qu'en ce domaine fort ésotérique, les nomenclatures occidentales prêtent souvent à confusion.
(D'autre part, dit en passant, mon intuition est peut-être de nature à simplifier les choses.)


marc 08/01/2009 12:34

je voulais dire : un retour au bases du hata yoga, à la case départ(en apparence) serait il l'équivalent ds les yogas de "l'esprit du débutant" à entretenir ds la pratique bouddhique .?

Marc 09/01/2009 09:19


Les yogas (raja, karma, bhaki et jnana) ne s'envisagent pas, à mon humble avis, sans l'esprit de débutant, si tu entends par là la "pratique" (mot inadéquat, puisque pratique implique calcul et non
spontanéité et découverte, mieux vaudrait dire état naturel, non recherché) décrite par Shunryu Suzuki dans son livre Zen mind, beginner's mind. Cet esprit-là n'est pas spécialement
bouddhique (Shunryu Suzuki le reconnaît), il est l'apanage de toute attitude et de tout acte vrai, spontané, créatif. Il est la porte d'entrée pour le sacré dans existence et l'extase, loin de tout
calcul imaginé par l'ego (illusoire en Réalité) créateur du temps et ensuite du désir.


marc 08/01/2009 11:56

a propos de toutes ces fulgurances que tu lances ces derniers temps sur le thème "notre monde court à sa perte ", je voudrais savoir s'il existe dans la pratique des yogas qqchose de comparable à"  l'esprit du débutant" dans le bouddhisme?si une pratique, developpée au fil des ans, ne peut pas éradiquer l'anxiété et sa souffrance, qu'est elle d'autre qu'une"sale manie"?un retour- en apparence- à la case départ du hata yoga et du silence peut être? quelle est ton opinion sur ce point?