Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

lucidité

Quand les gens disent, devenus vieux, que la vie n'est plus « comme avant », du temps de leur jeunesse, ce qu'ils traduisent en réalité, n'est-ce pas leur reconnaissance du fait (fait qu'ils comprennent enfin) que la vie est souffrance et, pour peu qu'ils aient de la compassion, leur regret de s'être reproduits?
Pas de vieillard en fin de course, semblerait-il, pour ne pas déplorer au fond de lui d'avoir mis au monde d'autres êtres dans ce « monde de fous », comme le qualifiait Shakespeare.




P.S.: Le billet du 7 janvier 2008 évoquait la quête essentielle du méditant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

Francoise -Louise 08/01/2009 12:40

Parce que cette vidéo, que j'ai effectivement écoutée sans le son (chez moi, mon matériel est peu performant) évoque la phrase " ce n'est plus comme avant".Amicalement

Marc 09/01/2009 09:38


Ah bon.
Amitiés


Francoise -Louise 08/01/2009 06:45

http://jbonnel.over-blog.com/article-26245507.htmlVoici la référence d'un article génial (sur blog opérationnel tout autant super) qui est une "réponse" extrêmement opportune à cette fulgurance.  Comme tu m'as appris la procédure, j'ai su faire. Amicalement

Marc 08/01/2009 11:56


Excellente video (à réeécouter sans le son)! Mais en quoi cela est-il une réponse à cette fulgurance?
Amitiés. (Et congratulations pour la manoeuvre.)


michael 08/01/2009 06:05

"autres époques autres moeurs..." mais la souffrance demeure hélas malgré tout.

Francoise -Louise 07/01/2009 19:32

"la vie n'est plus comme avant" n'est pas qu'une observation de vieillard.On assiste à une accélération exponentielle en tous les domaines. Mais regretter d'avoir enfanté, c'est un autre problème.Cela dépend de nos croyances fondamentales.Je te souhaite au moins le doute et au mieux d'accéder à ces croyances que j'aimerais partager (partage qui multiplie) par solidarité.Amicalement

Marc 08/01/2009 11:40


On aurait retrouvé une plaquette chinoise vieille de cinq mille ans qui dit que déjà alors les vieux se plaignaient des jeunes... Nihil nove su sole.

Mais bon, le monde bascule, c’est entendu: http://fautedemieux.over-blog.com/article-14527676.html. Et c’est sans doute ce que tu veux dire.

Quant au regret d’avoir enfanté, il est lié à tout cela. Y réfléchir ne veut toutefois pas dire abonder dans mon sens. J’aime le tien, aussi.

Amitiés


© Jack MAUDELAIRE 07/01/2009 17:38

---> Bonsoir Marc,La lucidité ne viendrait-elle pas aussi de la conscience de notre impuissance quant à guérir les maux ?Bien à toi, Jack.

Marc 08/01/2009 11:24


Bonjour Jack,
Un concept très large que celui de lucidité. J'en ai donné un exemple, tu en as donné un autre, tout aussi tragique.
Amitiés