Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

modération

Une belle voiture comme celle de X trône fièrement devant la taverne.
Le méditant la voudrait.
Mais voudrait-il la vie qu'il a sans doute fallu mener pour l'avoir?




P.S.: Que faut-il faire pour être? Le billet du 2 janvier 2008 y allait d'un pressentiment.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

catherine 05/01/2009 21:18

Juste modération...important de toujours réfléchir plus loin que le bout de la carosserie de la voiture de son voisin !Bonne année de réflexion et de méditation à toi Marc!

Marc 06/01/2009 09:58


Merci, Catherine. Même chose pour toi.


Francoise-louise A-M 05/01/2009 10:19

En fait j'ai exprimé un axiome de la PNL : "Y n'est pas systématiquement l'effet de X même s'il l'est parfois, même s'il l'est souvent."Pour en revenir à ta citation, dont la précision de la référence m'épate très sincèrement, je t'offre cette image :Il est normal que celui qui doit planter un clou recherche un marteau. Celui qui a plusieurs marteaux, et un seul clou à planter, pourra dépanner l'autre, s'il est au courant, et même lui offrir l'outil. A moins qu'il ne voit en la possession de ses marteaux, qui ne lui servent à rien, un indicateur de sa supériorité et l'assouvissement d'un besoin de reconnaissance, qu'il ne sait concevoir autrement.Evidemment ceux qui se procurent des marteaux pour se taper sur la tête ou sur celle des voisins sont seuls responsables. les marteaux n'y sont pour rien.Enfin, celui qui, en plantant son clou,  se tape sur les doigts n'est que maladroit ou en manque d'attention. Sous l'enseignement de sa blessure, il se corrigera.D'où la chanson : "Si j'avais un marteau.."   Et on revient à l'axiome de PNL cité au début : L'auteur de la chanson a probablement trouvé ailleurs son inspiration. ..quoique...  c'est la rentrée!!!

Marc 06/01/2009 15:37


Elle commence fort pour toi, chère amie. Merci de tes précisions.


Francoise -Louise 04/01/2009 08:18

N'y aurait-il pas dans cette fulgurance une fulgurante expression de discrimination négative ?Pourquoi X aurait-il dû visiter l'enfer pour en revenir avec ce véhicule? Il lui a peut-être suffi de naître.Pas besoin de se couvrir de farine pour être blanc si on est né blanc, ni de charbon pour être noir si on est né noir... commentaire domino, j'en conviens. Amitié 

Marc 04/01/2009 19:02


Cette citation de J. J. Rousseau extraite du Monde du 12/2/99, p. 30: « L'argent qu'on possède est l'instrument de la liberté, celui qu'on pourchasse est celui de la
servitude. » me paraît pertinente ici, si tant est que je t’ai bien comprise.
Amitiés.


marie-claude leloire 03/01/2009 17:14

n'avoir rien ou si peu ...ne désirer rien de plus !c'est posséder la vie sans la peur de tout perdre . Et c'est un grand bien ...

Marc 04/01/2009 18:53


If you get no shoes you get no shoes to lose...


danae 03/01/2009 16:59

Celui qui vit de peu vit  beaucoupM. Jourdan

Marc 04/01/2009 18:52


Bravo à Monsieur Jourda(i?)n et meilleurs voeux à toi.