Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

force

Qui s'assied en silence à chaque aube dans son coin se sent et se sait invulnérable.
Rien du monde extérieur ne peut l'atteindre. Quant à ce qui dépend de lui, il sent et sait qu'il fait justement le nécessaire, voire même le suffisant...




P.S.1: Le billet du premier décembre 2007 (que je ne vous ai pas proposé de relire juste un an plus tard, étant donné mon absence) était fondamental à mes yeux: il y était question d'entendement
.
P.S.2: D'autre part, sachez que je viens enfin de répondre à tous vos commentaires écrits durant mon absence, l'autre semaine. Désolé pour le retard.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
Juste un soupçon de lait ...
Répondre
M
mon je ,trouve qu'il l'est...par la méditation je me laisse devenir totalement vulnérable, je m'ouvre au monde et m'y dissous. je pratique la boddhiccita, je laisse le monde exterieur m'atteindre totalement; par la pratique, je m'applique à ne pas être anéanti par ce crash: pour être capable d' aider les"autres", il ne faut pas être blessé par toute cette souffrance, qui passe parmi les êtres vivants.bref , je m'efforce de ne pas m'asseoir" dans mon coin".mais,bon, ce qui fonctionne pour l'un peut ne pas convenir à l'autre...comme dirait lilou, l'important c'est de cheminer, (le premier arrivé attend les autres...)
Répondre
M
<br /> Comment fais-tu pour n'être pas déjà mort*?<br /> <br /> *: Ce dont je suis ravi.<br /> <br /> <br />
J
Ne serait-il pas un peu suffisant ?
Répondre
M
<br /> J'en ai bien peur.<br /> <br /> <br />
M
tous les matins se suivent et se ressemblent ... après moults cafés, je me sens invulnérable ...et forte ... 
Répondre
M
<br /> Combien de sucres?<br /> <br /> <br />
F
 "Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille...." N'est-il plus grande force que l'extrême fragilité de l'être que l'on aime ?  
Répondre
M
<br /> 35.000 enfants qui meurent de faim chaque jour en "mon" monde ne me donnent aucune force, juste de la honte. Mais je parlais ici d'autre chose...<br /> <br /> <br />