Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

arrêt

Méditer c'est prendre le monde des hommes à contre-pied. Point. Stop.




P.S.: Le billet du 19 novembre 2007 évoquait une certaine indifférence au bruit.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
Y
J'aimerais qu'on m'explique; Moi je voyais plutôt: se laisser porter par le courant......ah, oui....comme les hommes en général nagent à contre courant, le méditant les rencontre....c'est ça?
Répondre
M
<br /> Je voulais dire que la fulgurance est définitive. Ce qui est une erreur, car rien ne l'est, définitif, comme tu le sais bien, Yog.<br /> <br /> <br />
C
Là, je suis tout à fait d'accord !Bon arrêt Marc!
Répondre
M
<br /> J'attendais cela depuis si longtemps, Catherine!<br /> <br /> <br />
M
contre point! ...qui ne laisse pas indifférent...héhé
Répondre
M
<br /> <br /> <br /> <br />