Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

élégance

On devrait mourir par décision personnelle. Rentrer dans un mouroir, être bien traité, ordonner de partir et de ne plus se réveiller (et certains demanderaient aussi de ne jamais revenir, jamais, dans aucune vie). Cette mort douce serait si pratique et simple. Plus de tragédie! Un simple passage - vers l'espoir pour certains, vers la libération pour d'autres.
(Bien entendu, elle exigerait - mais n'est-ce pas le cas de presque toute mort? - un certain courage, et ce serait sa beauté!)




P.S.: Le billet du 6 novembre 2007 traitait du présent et clôturait une série de réflexions sur le temps commencée le 2 novembre.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

mamadomi 22/11/2008 22:46

bonjour le cadeau, ben le jour où tu as une petite baisse de forme ou de moral...wow, on passerait pas l'adolescence...

Marc 04/12/2008 15:25


Ces mouroirs n'accepteraient pas les ados. Une précision nécessaire pour toi.


Francoise - Louise A-MARTIN 21/11/2008 14:20

Ben ça alors! Les athées ne meurrent-ils donc pas ?         Cyniques alors ces toubibs qui ne se contentent pas des dons à leurs oeuvres mais veulent encore recevoir des organes de l'ex-vivant.    Juste pour te faire une démonstration de là où ça mène ta démonstration. pon pon.                                                    Bien amicalement. Bises
 

Marc 21/11/2008 16:31



Je parlais de la religion, pas de la médecine. C'est un autre débat.


Bises.



Francoise -Louise 13/11/2008 19:24

Un peu cynique ta présomption. Ceci étant, c'est vraiment ce que je leur souhaite et si ce n'est "jamais" qu'au moins ce ne leur apparaisse "qu'un court moment".

Marc 20/11/2008 15:43


Cynique? Et si le cynisme était du côté de ceux qui veulent prolonger la vie à tout prix? Ces religieux qui veulent tirer profit d'une population à leur merci (car devenue esseulée et sénile), à
qui on promet le paradis en échange de ce qui leur reste de biens matériels...


fFrancoise -Louise 09/11/2008 07:09

Que celui qui n'a jamais changé d'avis, jamais pensé "ceci ne me conviendra jamais" et constaté que le "ceci" était exactement ce qu'il souhaitait,mais un peu plus tard, adhère à cette fulgurance sans hésiter. En ce qui me concerne, je pense que l'irréversible n'est pas de ma responsabilité et que ma mission se limite à le servir au mieux.Bon Dimanche

Marc 13/11/2008 15:27


Tu sais, ce ne sont pas des décisions que l'on prend à la légère. Et ceux qui la prennnent ne la regretteront jamais. C'est déjà pas mal.
Bonne semaine, Françoise-Louise.


céleste 07/11/2008 19:14

Oui, ce serait bien.mourir dignement en profitant de cet ultime moment qui lui aussi fait partie de la vie.Si on ne vit pas, on ne meurt pas.Mais la mort nous effraie, nous avons terriblement peur de ne plus exister, comme si notre exixtence était indispensable à la marche du monde.Elle l'est, comme celle de tous les autres humains, pour un certain temps...

Marc 13/11/2008 10:47


Si on ne vit pas on est déja mort... mais on croit qu'on mourra quand même, ce qui n'est pas faux non plus...