Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

noces

La transcendance, ce serait le plus souvent une question d'union.
L'Inde a bien étudié le sujet. Il y est question de l'union éphémère mais possible, un certain laps de temps*, de prakriti (ce qui est matérialisé) avec Purusha (l'Esprit) dans les philosophies dualistes que sont les sankhya et yoga darshana, ou alors de la prise de conscience de l'union éternelle** d'atman (l'âme « individuelle ») et Brahman (la Réalité Ultime) dans l'advaïta vedanta darshana.
Laquelle préféreriez-vous?




* : Lorsque l'intelligence (buddhi) est dans sa forme la plus pure, la moins calculatrice possible (sattva).
**: Dans ce cas, les deux mondes à réunir ne sont même pas différents et il n'y aurait pas de de place pour un chemin allant de l'un à l'autre (comme disait joliment Sri Nisargadatta Maharaj dans I am That, Chatan Bombay, 1984, p.196: « What you seek is so near you, that there is no place for a way. »)
P.S.: Le billet du 22 octobre 2007 parlait aussi, à sa façon, de cette transcendance: visions.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article