Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

correspondance

Le bonheur, pour le connaître il faut avoir accepté de le perdre. Pour ne pas le connaître, il faut vouloir le retenir.
En cela, il est à l'individu ce que le silence est au méditant.




P.S.: Le billet du 16 août 2007 évoquait une intéressante analogie.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
le bonheur comme la vie nous échappe un jour ! mais en avoir conscience quand on les tient l'un et l'autre ...en deux mots, le bonheur c'est la route, il n'y a pas de chemin .
Répondre
M
<br /> La route que l'on crée. Le chemin que l'on se fraie, mais sans machette, en contournant quand il le faut.<br /> <br /> <br />
S
C'est la sagesse suprême ! Plus on s'acharne à maintenir ne serait ce que les restes heureux du passé en mémoire, plus le mal en chasse les douceurs ! Alors ne plus penser ?  Ou avoir acquis cet état, degré le plus élevé du détachement , qui consisterait à prendre avec bonheur ce qui se présente et ne rien ressentir lorsqu'il n'y a plus rien; ( j'allais dire manque, mais sentir le manque , c'est encore être en état d' "attachement ", de dépendance, à la présence du bonheur (impossible à définir d'ailleurs, sinon par un sentiment de pleinitude, passager). Qui arrive à cela à part les moines ( et encore ...)!
Répondre
M
<br /> Comprendre que depuis toujours il n'y a plus rien, ce serait cela être moine dans cette vie...<br /> Rien à voir avec la bure et la tonsure et les murs.<br /> <br /> <br />
M
ben oui.en même temps essayer de vouloir retenir le silence, c'est déjà faire beaucoup de bruit...
Répondre
M
<br /> Vouloir retenir le silence? Autant vouloir attraper son ombre.<br /> <br /> <br />
C
C'est quoi ça déjà, le bonheur? Encore un truc que j'ai perdu probablement!Bon dimanche Marc!
Répondre
M
<br /> <br /> Un mythe sans doute, Catherine. (Inutile de le chercher, même loin du réverbère.)<br /> <br /> <br /> J'en parle le 19/08 : http://fautedemieux.over-blog.com/article-22069718.html.<br /> <br /> <br /> <br />