Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

dilemme

Deuxième devoir de vacances, le premier s'étant révélé trop difficile (à moins que ce ne soit l’inverse) sans doute:

L’extase, est-ce connaître enfin cet état réel de silence constitué par l’arrêt, si bref soit-il, de la pensée ou, plus simplement, est-ce le passage de la croyance que ce silence-là est impossible à celle qu’il est possible, ce qui le rend effectivement possible et donc effectif pourvu qu’on le souhaite*?

Bien qu’une réponse spontanée soit bienvenue, vous avez tout l’été pour affûter votre réflexion et affiner votre réponse.




*: Car souhaiter c’est réaliser en vertu de cette loi rappelée d’innombrables fois dans l’histoire de la pensée pénétrante. Quelques exemples:
« L’homme n’est que désir: tel est son désir, tel son vouloir; tel son vouloir, tels ses actes; et il récolte suivant ses actes. » (Brihadâranyaka Upanishad. IV. 4, 5)
 “.. Man is of the nature of his faith: what his faith is, that, verily, he is.” (Bhagavad gita (XVII.3). Translated by S. Radahkrishna)
“What we are today comes from our thoughts of yesterday, and our present thoughts built our life of tomorrow: our life is the creation of our mind.” (Dhammapada, I, 1, Penguin Classics, 1987)
« Tout est possible, pourvu d'y croire. » (Marc (9.23) citant Jésus)
« […] Tout ce que la pensée me suggère, je puis le faire; tout ce que la pensée révèle en moi, je puis le devenir. (Sri Aurobindo. Aperçus et pensées)
“Man becomes what he believes himself to be.” (I am That. Sri Nisargadatta Maharaj, Chetana Bombay, 1984, p. 226)
« [… ] Les hommes, en d’autres mots, qui ont découvert que tout est Esprit, que ce que nous pensons est ce que nous sommes, et que ce que nous avons est ce que nous désirons vraiment. » (Henry Miller, Virage à 80, Livre de poche, 1978, pp.83 et 84)
P.S.: Le billet du 6 août 2007 inaugurait une série de trois, intitulée délivrances.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après ... silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article
L
Oui Marc..moi aussi je trouve ces mots obscurs à les relire ..la spontanéité me pose souvent des pièges lorsque je ne sais pas poser le mot juste en accord avec ce qui vibre en moi . oui les citations vont dans mon sens..et se traduisent en moi ainsi :"lorsque ma pensée s'arrête(extase )je suis en train de penser que l'arrêt est possible ( Désir)tout en me donnant les moyens de le réaliser "(acte)(le Désir est différent des désirs )Je ne sais pas l'exprimer mieux .
Répondre
M
<br /> Pas de problème, Lilou.<br /> (Seulement un dilemme ouvrant sur un tout gros tas de possibles.)<br /> <br /> <br />
J
je suis pour la deuxième proposition, c'est plus proche d'une certaine possibilité
Répondre
M
<br /> Bien enregistré, Juliette.<br /> <br /> <br />
L
"pourvu qu'on le souhaite " quand les désirs se sont tus..le Désir nous porte .Lorsque ma pensée s'arrête..suis je en train de penser que l'arrêt est possibleen me donnant les moyens de le réaliser ..Je serai tentée de répondre ouipuis que c'est moi qui agit .Pour ouvrir une porte il faut savoir qu'elle existe et qu'elle peut s'ouvrirpuis se mettre en mouvement pour agir et ce qui porte le mouvement n'est ce pas le désir ..
Répondre
M
<br /> Si c'est ce que tu mets entre guillemets qui te fait réagir, j'ai bien pris soin d'entourer cette chute de citations. Vont-elles dans ton sens? J'avoue qu'aujourd'hui je te trouve un rien obscure<br /> (;-)).<br /> <br /> <br />
M
en d'autres termes, est-ce que l'extase est le plaisir d'une réalité rare ou celui de la projection de cette réalité souhaitée, un fantasme...est-ce un désir, un besoin? une quête? un aboutissement?pour savoir, méditer, faute de mieux! sourire...ce souffle, cette vérité, cette lumière, cet ether palpable, au-delà du temps, ce corps au-delà du corps, seul celui qui la désire fait la démarche de la vérifier...l'extase, par soi, pour le Soi.
Répondre
M
<br /> En d'autres termes, en d'autres mots, oui...<br /> <br /> <br />
M
Spontanément:Si l'on veut ce que l'on croit, on finit toujours par réaliser ce qui a été voulu...mais avec un peu de volonté certes. C'est peut-être en cette dernière que nous pêchons. Dans ce cas on a beau vouloir....Par ailleurs, les sceptiques douteront toujours tant qu'ils n'auront pas essayer.J'ai quelle note m'sieur? (hi hi hi!!)
Répondre
M
<br /> Le problème, c'est que l'extase serait la mort du moi (voulant l'extase)... On n'en a pas fini avec ce dilemme ...<br /> <br /> <br />