Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

permanence

Un joueur de football ne perd jamais de vue le ballon.
Un yogi, lui, ne perd jamais la conscience de sa respiration.




P.S.: Le billet du 31 juillet 2007 évoquait un leurre dont doivent se méfier les chercheurs de Chemin.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

mamadomi 10/08/2008 02:30

Ce faisant, les deux se doivent de ne pas perdre de vue le but!

Marc 11/08/2008 10:34


1-1.


L'Innocente 08/08/2008 18:13

Valable si le footballeur a une vue assez large pour voir l'ensemble du terrain et les deux équipes.Si le yogi a une conscience assez large pour voir  aussi  ...qui selon toi?

Marc 09/08/2008 07:55


"Nous devons regarder longtemps avant de voir", disait Thoreau. La question de savoir qui ou quoi se posait-elle, selon lui?
(Bravo pour ton blog que je mets en lien avec ta permission.)


mamadomi 02/08/2008 18:47

il me semble que tout dépend de quel yogi on parle...je dirais qu'un yogi est omni conscient, sans pensée et que sa respiration n'est pas que la nécessité de son illusion corporelle...

Marc 03/08/2008 20:39


Certes.


Lung Ta 01/08/2008 22:32

;)

Lung Ta 01/08/2008 00:08

il existerait donc qq chose de permanent ?

Marc 01/08/2008 10:52


Notre amitié, je pense.