Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDITER faute de mieux

FULGURANCES D’APRÈS SILENCE

clarification

« Pour connaître quelqu’un, il faut se mettre à son niveau; pour connaître l’âme, il faut se faire à son silence. »
Voilà le genre de considération que l’Inde vous sert de grand matin. Vous pensiez rêver quelque peu en dégustant un thé au bord du Gange, et voilà qu’un inconnu en robe ocre de moine résume pour vous ce que le fleuve sacré ne parvenait pas bien à vous dire.




P.S.: Le billet du 6 juillet 2007 parlait de déduction. Assez osée.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc

Photographe, écrivain, sophrologue et enseignant de raja yoga, j’ai bourlingué des années en Asie et vécu longtemps dans des ashrams indiens. Lecteur de toutes les philosophies et amoureux de tous les silences, je vous livre ici mes fulgurances d’après silence.
Voir le profil de Marc sur le portail Overblog

Commenter cet article

soisic 12/07/2008 06:49

je vie à Guérande Marcamicalement

Marc 15/07/2008 10:28


Le sel de la vie...
Amitiés.


O. 08/07/2008 14:34

belle et simple pensée

Marc 08/07/2008 16:33


O merci.


catherine 07/07/2008 15:54

Ca me donne envie d'aller boire un thé au bord du Gange si je trouve quelqu'un pour me tenir des conversations pareilles...Parce qu'ici, c'est plutôt "Qu'est ce que tu as fait comme affaires aux soldes..."Vive l'IndeBise Marc

Marc 08/07/2008 16:32


L'Inde des sadhus, mahatmas et autres sannyasins c'est ça, Catherine. On plane pour le prix du tchaï que tu leur offres.
Om namah Shiva!


soisic 06/07/2008 14:01

Coincïdence Marc,ce matin en dégustant un thé vert au bord des marais salants (Guérande) avec un arc-en-ciel de surcroît je pensais quelque peu..à..cette phrase de Pascal Guignard :Seul le silence permet de contempler l'Autre...

Marc 08/07/2008 16:22


En vacances, Soisic?